3ème des actuels pass Navigo. Cette technologie de «

3ème partie:  Les paiements sans contacts

INTRO:

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Nous allons à présents vous parler des paiements sans contacts:
le paiement sans contact vous permet de régler des achats en utilisant votre carte bancaire ou un smartphone compatible. Contrairement au paiement par carte “classique”, vous n’avez pas à insérer votre carte dans le terminal, ni à composer votre code confidentiel. 
Votre carte (ou votre smartphone) et le terminal du commerçant communiquent entre eux sans aucun contact, par radio à courte distance. Cette technologie est aussi appelée NFC (Near Field Communication) ou RFID(Radio Frequency IDentification . 
la « technologie sans contact » a d’abord été expérimenté, dans les année 90,  dans l’usage que nous connaissons maintenant, en Asie surtout (Japon,Chine,Corée), et principalement dans le domaine des trains; ce furent d’ailleurs les ancêtres des actuels pass Navigo.
Cette technologie de « sans contact » est toujours en évolution, afin de faciliter des transfert de fond de plus en plus importants (entre deux personnes lambda…).
Dans cette partie du TPE , nous aborderons tout d’abord l’évolution du paiement sans contacts,puis nous ferons une comparaison détaillé de tout ce que le paiement sans contact peu apporter tant d’un point de vue économique, sociale ou encore historique, puis de l’avenir du paiement sans contact et de tout ce que cela peu orchestrée comme déboires;

1ère sous partie: historique 

Il est assez difficile de datée l’invention des technologies sans contact, car  le « sans contact » repose essentiellement sur les fréquence radios; pour ce tpe, nous nous baserons donc, même si ce n’est pas exactement la date à laquelle les recherche ont commencé a être faites dans le but de développer le paiement sans contacts, sur la date de l’invention/ brevetage de la radio, par le professeur Alexander Popov en 1893; en effet d’un point de vue simplement technologique,le paiement sans contact repose sur des ondes éléctromagnétique, a basse fréquence, qui sont envoyé depuis une puce intégré (pour le smartphone la carte SIM fait office de puce, si bien sûr elle est configurée pour), et réceptionner par un terminal qui saurait l’analyser afin de faire le transfert demandé grâce aux ondes.
En faite, et bien avant le paiement sans contact nous avions tous déjà eu affaires  au sans contact, que L’on peut plus exactement appelé RFID pour Radio Fréquency IDentification : en effet,le fait d’insérer une clef pour démarrer un véhicule, badger pour accéder à une salle ou un batiment, utiliser les remontées mécaniques pendant un séjour au ski, valider un titre de transport dans le bus sont des gestes ancrés dans notre quotidien pour certains d’entre nous. Nous utilisons, sans forcément le savoir, la technologie sans contact tout les jours. Pour définition exacte, la RFID est une Technologie d’identification automatique qui utilise le rayonnement radiofréquence pour identifier les objets porteurs d’étiquettes lorsqu’ils passent à proximité d’un interrogateur.
voici ailleurs quelques dates clefs de l’évolution de RFID:

1940 :
Utilisé pour la première fois lors de la Seconde Guerre Mondiale le principe de la RFID permet d’identifier/authentifier des appareils en vol (IFF : Identifie Friendly Foe). cela permettait de distinguer les avions alliées des avions ennemies.
1970 :
Durant les années 1960-1970, les systèmes RFID restent une technologie très confidentielle, à usage militaire pour le contrôle d’accès aux sites sensibles, surtout au niveau du nucléaire.
1980  :
Les avancées technologiques permettent l’apparition du tag passif. Cette technologie permet de ne plus nécessiter  de source d’énergie embarquée sur l’étiquette. cela réduis de ce fait son coût et sa maintenance.

1990 :
Début de la normalisation pour une interopérabilité (L’interopérabilité est la capacité que possède un produit , dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et tout cela sans restriction d’accès ou de mise en œuvre)des équipements RFID.

1999 :
Fondation par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) de l’ Auto-ID center : centre de recherches spécialisé en identification automatique (entre autre RFID). 

2004 :
L’auto-ID du MIT devient “EPCglobal”, une organisation ayant pour but de promouvoir la norme EPC (Electronic Product Code), extension du code barre à la RFID.

A partir de 2005 :
Les technologies RFID sont aujourd’hui largement répandues dans presque tous les secteurs industriels (automobile, logistique,aéronautique, transport, vie quotidienne,santé, etc.). L’ISO (International Standard Organisation) a largement contribué à mettre en place des normes,tant techniques qu’applicatives, qui permettent d’avoir un haut degré d’interopérabilité voire d’interchangeabilité.

2009 : 
Création du Centre National de Référence RFID

La technologie RFID, a présent bien en place et au coeur de notre quotidien a, depuis les années 2010, toute les clefs en main pour se developper et le fait parfaitement:
ce n’est pas qu’un seul domaine dans laquelle elle est a présent omniprésente, mais dans diverse domaines, tel que le présente le tableau suivant:

on peut citer  également accès au transport public, et dans un futur très proche nous auront aussi occasion de la retrouvée dans :
– Suivi des bagages
– Le remplacement des codes à barres dans les supermarchés, sans oublier, bien évidemment ce qui nous intéresse le plus aujourd’hui, bien sur: le paiement sans contact.
aujourd’hui, en France, plus de 37millions de carte équipées du petit sigle indiquant que le détenteur de la carte peut payer sans contact sont en circulation; cependant, des statistiques poussées faites par des chercheurs nous montrent que d’ici 2030, le nombre de ce type de carte serait divisé par deux, et non pas que les gens arrêtent de payer sans contact, mais tout simplement a cause  du developpement de la possibilité de payement sans contact avec le smartphone, grâce a la carte SIM, servant de puce RFID.
 De nos jours le paiement sans contact est limité a des sommes inférieurs a 30euros, depuis la récente hausse du montant maximum autorisé, et cela pour des raisons de sécurité, mais des travaux sont menées afin de pouvoir augmenté encore ce montant grâce a des sécurité qui, avec le smartphone, pourrait être facilement utilisable, comme la reconnaissance faciale , ou le lecteur empreintes: cela ajouterais bien sur quelque seconde au processus mais comparé aux la perte de temps procuré lors du paiement avec contact, ce ne serait vraiment pas grand chose…

x

Hi!
I'm Dianna!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out